Bienvenue chez CENTURY 21 Dréano Immobilier, Agence immobilière LAVAL 53000

À Mayenne, le Premier ministre visite l’usine Seb-Moulinex

Publiée le 24/04/2018

 

 

Ils ont tous mis leur polo blanc et sont sur leurs gardes. Dans la cour et les ateliers de l’usine Seb-Moulinex de Mayenne, les salariés entament la première matinée de la semaine avec une visite inédite : celle d’un Premier ministre.

Retrouvez ici notre direct.

Édouard Philippe est arrivé avec un peu d’avance ce lundi 23 avril en Mayenne. La visite s’est cependant faite au pas de charge, en présence d’un pool resserré d’élus locaux, de journalistes et de cadres de l’entreprise Seb.

Feuille de route

Pour présenter sa feuille de route « de l’économie circulaire », autrement dit son plan de bataille anti-déchets et anti-gaspillage, l’ancien maire du Havre n’a rien laissé au hasard. « Chez Seb, on croit au « réparer » plutôt qu’au « remplacer », et ça date depuis vingt ans » se targue en effet Thierry de La Tour d’Artaise, PDG du groupe Seb-Moulinex.

Salariés-guides

Du « salon endurance », où robots, blenders et cafetières sont testés 24 h/24, sur la ligne d’assemblage du Companion, le produit tout-en-un fer de lance de l’usine, le Premier ministre se fait tout expliquer. Ici, les guides sont des salariés. Roseline détaille le fonctionnement du premier poste de sa ligne d’assemblage. Plus loin, Alexis révèle les détails de son poste de contrôle. Escortant le Premier ministre dans une allée voisine, Mélanie vante les performances des nouveaux compresseurs. Les explications sont claires, mêlées, au choix, d’une pointe de fierté ou de timidité.

Au cœur de ce parcours bien huilé, Édouard Philippe s’accorde une pause-café. C’est pour la bonne cause : les cafetières Krups n’échappent pas, elles non plus, aux contrôles. « On consomme dix-huit tonnes de café par an, ensuite valorisées dans l’horticulture » détaille le responsable qualité, tandis qu’à deux pas un pupitre dressé au milieu de l’atelier attend déjà l’invité du jour.

« Fiers »

Tournant en dérision ses propres (non) aptitudes au bricolage, citant Victor Hugo comme Pierre Rabhi, chantre de la « sobriété heureuse » et de la décroissance, le Premier ministre dévoile maintenant les grandes lignes de son plan pour le recyclage et des produits plus durables. Les mesures sont nombreuses, l’assemblée est attentive.

Notre actualité