Bienvenue chez CENTURY 21 Dréano Immobilier, Agence immobilière LAVAL 53000

La réalité virtuelle s’expose à Laval depuis 20 ans

Publiée le 03/04/2018

 

Cette année, le Laval Virtual fête ses 20 ans. Spécialisé dans cette technologie immersive, le salon international débute ce mercredi 4 avril 2018 pour les professionnels et ouvre ses portes au public ce week-end. Son président, Laurent Chrétien, se réjouit des nombreux exposants présents pour cette vingtième édition et dévoile les nouveautés à ne pas louper.

A l’occasion des 20 ans du salon Laval Virtual, son président Laurent Chrétien revient pour Ouest-France sur les nouveautés de cette édition 2018, qui ouvre ses portes ce mercredi 4 avril.

Entretien

Avec Laurent Chrétien, directeur du Laval Virtual.

Le Laval Virtual, c’est quoi ?

On réunit à Laval la plus grande communauté mondiale de la réalité virtuelle.

On pense tout de suite casque et jeux vidéo. Concrètement, qu’est ce que la réalité virtuelle ?

On ne résume pas cette technologie à un outil. C’est un mode d’immersion dans un univers virtuel. On parle aussi de réalité augmentée : là, ce sont des couches d’informations numériques qu’on ajoute à notre environnement réel. Comme avec le jeu Pokémon Go par exemple.

Qui sont les exposants ?

La vocation du salon, c’est de faire rencontrer les entreprises qui proposent des solutions technologiques avec les équipements, les applications, etc., avec celles qui achètent ces solutions.

Et pour le grand public ?

C’est une sorte de terrain de jeu pour expérimenter les nouveautés de la réalité virtuelle. Les visiteurs viennent découvrir les technologies du futur.

Un exemple ?

On pourra y voir le premier masque de réalité virtuelle qui va sous l’eau. Dans une petite piscine, les visiteurs pourront enfiler une combinaison et plonger avec des dauphins virtuels.

C’est fou, demain, on pourra explorer la grande barrière de corail en Australie… depuis sa piscine municipale !

Il y a d’autres nouveautés ?

La réalité virtuelle est un nouveau moyen d’expression dans l’art. On a investi cet aspect avec une exposition place du Vieux-Château.

14 artistes utilisant la réalité virtuelle y sont réunis. L’idée, c’est de créer une interaction entre les spectateurs et l’œuvre.

C’est le 20e anniversaire du salon. Il y a 20 ans, à quoi il ressemblait ?

C’était surtout des projections en vidéo. La réalité virtuelle en 1998, c’était un peu de la science-fiction (rires). Les premières entreprises se créaient, et peu d’exposants venaient avec des outils à présenter. À l’époque, on devait même les payer pour qu’ils viennent à Laval (rires). Aujourd’hui, ce sont eux qui payent pour être exposés au salon.

Quels sont les autres changements ?

La technologie a évolué bien sûr, le nombre d’exposants aussi. Cette année, ils sont 316, contre 240 l’an passé. On en a donc 76 de plus. 76, c’était le nombre d’exposants en 2012 ! L’ampleur du salon augmente chaque année, comme le nombre d’entreprises qui se lancent dans la réalité virtuelle. Ce média, c’est le nouvel écran.

Laval Virtual, salle polyvalente de Laval en Mayenne, du mardi au dimanche pour les professionnels, et ouverture ce week-end au public. Billetterie sur place ou sur laval-virtual.org. Tarifs : de 5 € (moins de 18 ans) à 8 € pour une journée. De 9 (moins de 18 ans) à 13 € pour un Pass week-end. Gratuit pour les moins de 5 ans.