Bienvenue chez CENTURY 21 Dréano Immobilier, Agence immobilière LAVAL 53000

Pâques. Les petites histoires de la chocolaterie Petit Prince, à Laval

Publiée le 30/03/2018

Parce qu’une chocolaterie, c’est plein de secrets et de petites histoires, voici une sélection d'anecdotes lâchées par Guillaume Dufour, patron du Petit Prince, à Laval (Mayenne).

À Laval (Mayenne), la chocolaterie de Guillaume et Armelle Dufour fête Paques pour la 19e fois. Le chocolatier nous révèle les demandes extravagantes et initiatives insolites qu'il a vu au fil des années.

Un poussin de 2,5 kg

« L’un de nos clients commande une grosse pièce pour chaque fête de Pâques à partager avec ses enfants et une dizaine de petits-enfants, comme dans son enfance, raconte Guillaume Dufour, le propriétaire du Petit Prince à Laval. L’an dernier, c’était un gros poussin jaune, creux à l’intérieur, de 2,5 kg, reposant sur de la paille jaune en chocolat. Il a demandé un peu moins gros cette année et a opté pour un gros poisson, en rapport avec le 1er avril. »

Voyage au chocolat

« Nous sommes fondeurs de chocolat, c’est-à-dire qu’on fait des expériences avec les différents crus de chocolats, une vingtaine de différents chez nous. Pour un peu plus d’acidité, on utilise du tropical, par exemple. Travailler le chocolat avec les différentes plantations, ça fait voyager à moindre coût, pour nous comme pour les clients ! »

L’œuf pour les parents

Pendant plusieurs années, l’équipe du Petit Prince confectionnait un œuf camouflage, coloré en vert. « Difficile à trouver dans le jardin, il se fondait dans l’herbe. C’était généralement l’œuf que les parents se réservaient à la fin car leurs enfants ne l’avaient pas trouvé ! »

Garder les secrets

« Pourquoi révéler tous nos secrets, questionne Guillaume Dufour. Une chocolaterie, c’est fait pour rêver, quand un enfant découvre une cocotte ou une fusée en chocolat, ce qui compte, c’est son plaisir de la regarder. C’est sympa de garder des mystères. »

Notre actualité