Découvrez plus de 70.000 biens
dont plusieurs milliers proposés
ici et nulle part ailleurs

En poursuivant la navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies et autres tags pour vous proposer des publicités personnalisées, des fonctions de partage vers les réseaux sociaux et analyser l’audience du site internet. Certaines informations peuvent être partagées avec des partenaires de Century 21. Pour plus d’informations et paramétrer le dépôt des cookies, cliquez ici. J’accepte. X

Bienvenue chez CENTURY 21 Dréano Immobilier, Agence immobilière LAVAL 53000

L'actualité de CENTURY 21 Dréano Immobilier

Un puma pisté en Mayenne, un « fauve » aperçu dans la Manche

Publiée le 09/08/2017

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Depuis le 20 juillet et le témoignage d’un chauffeur routier qui aurait vu un félin à Saint-Jean-sur-Erve en Mayenne, la traque du félin se poursuit. D’après nos informations, les gendarmes travailleraient depuis plusieurs jours sur l’hypothèse d’un puma concolor. Leurs collègues de la Manche, où là-aussi on a cru apercevoir un félin, sont aussi sur le qui-vive.
Alors qu’un félin aurait été signalé dans la Manche, les gendarmes de Mayenne n’ont pas lâché l’affaire. D’après nos informations, ils travailleraient depuis plusieurs jours sur l’hypothèse d’un puma concolor.
« Ce type de félin est plus petit qu’un lion. Il a les mêmes couleurs beiges », indique le refuge de l’Arche de Château-Gontier.
« C’est un peu comme une panthère ou un léopard mais le puma concolor n’a pas de taches. » Pour l’heure le refuge de l’Arche n’a pas été une nouvelle fois contacté pour procéder à de nouvelles recherches du félin.
Dans la Manche
Dans la Manche, un « fauve » aurait été aperçu ce dimanche du côté de Saint-Lô. Ce dimanche, les gendarmes ont reçu un appel leur informant qu’un animal aurait été aperçu le long de la rivière de la Joigne, entre Canisy et Quibou, au nord de Saint-Lô. Il pourrait s’agir du fauve qui aurait été repéré près de Villedieu-les-Poêles vendredi , soit à une trentaine de kilomètres.
Les gendarmes ont déployé d’importants moyens : plusieurs patrouilles, des motos et l’hélicoptère. Les gendarmes n’ont finalement rien trouvé et le dispositif a été levé hier, vers 19 h 30

Notre actualité